Comprendre

Pour mettre en place un soutien adapté, nous devons comprendre la nature de la difficulté et son origine.

Un bilan graphomoteur est nécessaire lorsque l’on constate que l’enfant peine :

Le bilan graphomoteur constitue la base de travail pour comprendre et adapter au mieux la prise en charge .

A travers ce bilan , le graphothérapeute s’entretient avec le(s) parent(s) et l’enfant. Il analyse la posture, la tenue du crayon, le tonus ,effectue un bilan de latéralité, cerne la connaissance du schéma corporel, du niveau de lecture , la qualité et la vitesse de l’écriture, les syncinésies éventuelles.

Les causes de la dysgraphie peuvent être multiples :

En fonction de ce bilan, le graphothérapeute suggère un soutien adapté ou renvoie chez un autre spécialiste.

Mes formations

Graphologue – Graphothérapeute (ABG Association Belge de Graphologie)

Spécialisation dyspraxie – dysgraphie (CREA-HELB Centre de Recherche et d’Etudes Appliquées -Bruxelles)

Master en Communication Appliquée-Journalisme (I.H.E.C.S. Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales –  Bruxelles)

Professeur de Qi Gong (Gymnastique chinoise – I.T.E.Q.G. Institut Traditionnel d’Enseignement du Qi Gong    Bruxelles, Paris)

Spécialisée en techniques corporelles ; parce qu’écrire met en action tout le corps